.:: EDUCI " Pour que, plus jamais, un Maître ne laisse ses disciples sans héritage " ::.
 
RECHERCHER  
 
ACCUEIL PRESENTATION NOS REVUES NOS LIVRES ACTUALITES CONTACTS
.::. EDUCI .::. " Pour que, plus jamais, un Maître ne laisse ses disciples sans héritage "
 
 
 24/01/2022
 NOS REVUES
  Catégories
  Revues 
  Parutions 
  Articles 
   


Visite sur le site
7 Connectés / 1011990 Visiteurs Total

NOS REVUES
 
 
SCIENCES DE LA SANTE [ S.S. ]
  Cahier de Santé Publique
Auteurs de l'article
Kpebo DOD, Aké-Tano SOP, Koumi-Mélèdje MD, Konan YE, Tetchi EO, Tano-Kamelan Y, Agbré-Yacé ML,Attoh-Touré H, Kouassi D
Mots Clés
Contraception, Planification familiale, Facteurs associés, Côte d’Ivoire,
  Num ISSN : 1817-5538 [ Semestriel ]
  Parution N° 1 du 28-08-2016
  Volume : 15 de l'année 2016

FACTEURS ASSOCIÉS À L’UTILISATION DES MÉTHODES DE CONTRACEPTION MODERNE EN CÔTE D’IVOIRE : ANALYSE SECONDAIRE D’UNE ENQUÊTE NATIONALEpp. 58-69.
Résumé :
 
RESUME Introduction : La mortalité maternelle demeure élevée en Côte d’Ivoire et représente un véritable problème de santé publique. Les méthodes contraceptives modernes représentent un moyen efficace pour la réduction de la mortalité maternelle mais elles restent encore faiblement utilisé. Une analyse secondaire des données de l’Enquête Démographique et de Santé (EDS) 2011-2012 a été conduite en vue de déterminer la prévalence contraceptive, ainsi que les facteurs influençant l’utilisation de ces contraceptifs parmi les femmes mariées âgées de 15-49 ans, et non enceintes au moment de la collecte. Méthodes : L’étude a porté sur 5601 femmes, avec une analyse descriptive simple, puis une régression logistique qui a permis de calculer les OR avec un intervalle de confiance à 95%. Résultats : La prévalence contraceptive moderne était de 12,47%. La parité, le niveau d’éducation et l’indice de richesse étaient les facteurs associés à l’utilisation des contraceptifs. Ainsi, les mères ayant plus de 5 enfants (OR 1,83 (IC 95% :1,12-3,0)), les femmes ayant le niveau secondaire ou plus (OR 2,42 (95% IC : 1,15-5,13)), et les femmes les plus riches (OR 1,84 (IC 95% 1,30-2,6)) utilisaient plus les méthodes de contraception moderne. Conclusion : Les interventions ciblant les femmes peu éduquées et appartenant aux couches sociales les plus pauvres pourraient permettre d’accroître l’efficacité des programmes de planification familiale.
 
 
   
 
     
       
 
LES ARTICLES DE LA PARUTIONS 1/15/2016
 
ANALYSE DE LA SITUATION DU PROGRAMME ELARGI DE VACCINATION DANS UNE COMMUNE DE BAMAKO
CONDITIONS DE TRAVAIL DES CONDUCTEURS DE MINIBUS OU « GBAKAS » A ABIDJAN.
CONNAISSANCES ATTITUDES ET PRATIQUES DES POPULATIONS DE BOUAKÉ SUR LA MALADIE À VIRUS EBOLA, CÔTE D’IVOIRE, DÉCEMBRE 2014.
CONNAISSANCES, ATTITUDES ET PRATIQUES DES SAGES-FEMMES FACE AU CANCER DU COL DE L’UTÉRUS, ABIDJAN
Couverture de CSP 2016;15,1
EPIDÉMIOLOGIE DE LA SCHISTOSOMIASE DANS DEUX VILLAGES ENDÉMIQUES DU DISTRICT SANITAIRE DE BOUAFLÉ, (CÔTE D’IVOIRE, 2014)
FINANCEMENT BASÉ SUR LES RÉSULTATS AU BÉNIN: CONTRIBUTION À LA SATISFACTION AU TRAVAIL DU PERSONNEL.
Pages de garde & sommaire
Recommandations aux auteurs
 
LES PARUTIONS DE LA REVUE Cahier de Santé Publique
 
1 - Volume [ 11 ] - Annee [ 2012 ]
1 - Volume [ 10 ] - Annee [ 2011 ]
1 - Volume [ 9 ] - Annee [ 2010 ]
1 - Volume [ 12 ] - Annee [ 2013 ]
1 - Volume [ 16 ] - Annee [ 2017 ]
1 - Volume [ 18 ] - Annee [ 2019 ]
1 - Volume [ 17 ] - Annee [ 2018 ]
1 - Volume [ 13 ] - Annee [ 2014 ]
2 - Volume [ 11 ] - Annee [ 2012 ]
2 - Volume [ 10 ] - Annee [ 2011 ]
2 - Volume [ 10 ] - Annee [ 2010 ]
2 - Volume [ 15 ] - Annee [ 2016 ]
2 - Volume [ 18 ] - Annee [ 2019 ]
2 - Volume [ 17 ] - Annee [ 2018 ]
2 - Volume [ 16 ] - Annee [ 2017 ]
2 - Volume [ 14 ] - Annee [ 2015 ]
 

 
 
Haut de page
 
 
 
Copyright © 2016 Lifor
Tel./fax: (00225) 22 444 835 // 24 001 256
BP V34 Abidjan 01
e-mail : infos@revues-ufhb-ci.org
Éditions Universitaires de Côte d'Ivoire